A quoi sert la Commission fédérale consultative pour la prévention du tabagisme ?

22 décembre 2016

COMMUNIQUE – Lausanne, le 22 décembre 2016

A quoi sert la Commission fédérale consultative pour la prévention du tabagisme (CFPT) ?

La mise à jour de la position de la CFPT sur les produits de vapotage a été récemment médiatisée alors qu’elle est datée du 22 septembre 2016. L’association Helvetic Vape a déjà critiqué ce texte au travers d’une lettre ouverte envoyée le 7 octobre 2016 à Mme Meier-Schatz, présidente de la commission. Cette lettre ouverte, qui expose l’incompétence et le peu de réflexion de la commission au sujet du vapotage, reste, à ce jour, sans réponse.

L’association Helvetic Vape considère aujourd’hui que cette commission consultative n’a plus lieu d’être et devrait être dissoute. Les nouvelles stratégies nationales (addictions et prévention des maladies non-transmissibles) vont dans le sens d’un regroupement des compétences en matière de dépendances, que les substances soient légales ou illégales, dans le sens de la réduction des risques et des dommages ainsi que dans le sens d’une responsabilisation des usagers. Les recommandations traditionnellement anti-usagers, anti-réduction des risques et centrées sur une doctrine purement anti-nicotine de la CFPT sont anachroniques et ne s’inscrivent plus dans les nouveaux programmes politiques. La commission fédérale consultative pour les questions liées aux addictions sera bien plus compétente pour conseiller l’exécutif sur une politique pragmatique de gestion de la consommation de nicotine dans notre pays.

Les recommandations passées de la CFPT ont créé un scandale de santé publique, dénoncé par l’association Helvetic Vape et mené à la débâcle du projet de loi sur les produits du tabac. L’exécutif ne peut plus se permettre de se fourvoyer dans des projets inspirés par des positions monolithiques d’un autre temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *