Helvetic Vape au Palais fédéral

2 mars 2016

Les 9 et 10 mars 2016, le président de l’association Mr Olivier Théraulaz et le porte-parole de l’association pour la Suisse-allemande, Mr Phil Scheck, seront dans l’enceinte du Palais fédéral pour renseigner les Parlementaires fédéraux sur les produits de vapotage, la réduction des risques liés à la consommation de nicotine et les bénéfices potentiels du vapotage pour la santé publique.

A cette occasion, ils discuteront du projet de réglementation du vapotage dans notre pays avec les élus fédéraux. L’actuel projet de loi sur les produits du tabac (LPTab) assimile les produits de vapotage aux produits du tabac combustibles. Ce projet est devant la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des états (CSSS-E). Il devrait être débattu au Parlement d’ici la fin de l’année.

5 réflexions au sujet de « Helvetic Vape au Palais fédéral »

  1. David

    Vous faites un travail formidable, je n’aimerais donc pas que vous preniez cette remarque comme « une attaque », mais plutôt comme la curiosité d’un vapoteur « pratiquant » 🙂

    Qu’est-ce qu’a donné cette rencontre ? On pourrait avoir un petit résumé de votre ressentie ?

    Merci d’avance et bonne vape

    Répondre
    1. olivier

      C’était bien mais pendant les sessions, les parlementaires sont très occupés.

      Ils sont concentrés sur les objets en cours et ne se préoccupent pas encore d’un projet de loi qui ne leur sera présenté qu’en fin d’année si tout va bien.

      Nous avons néanmoins pu nouer des contacts intéressants.

      Répondre
      1. David

        Merci pour votre réponse, je comprends mieux pourquoi vous n’avez pas fait d’article sur cette rencontre, même si elle n’a pas été à proprement dit « inutile », il n’y avait pas matière pour un article.

        C’est décevant, bien entendu pas votre travail, mais le peu de résultat pour l’effort que vous fournissez.

        Encore merci pour votre réponse.

        Répondre
  2. rouzaud

    il serait bon que vous vous fassiez accompagner par un scientifique tel que JF. ETTER ou tout autre personne dont l’intégrité scientifique ne pourrait pas être mise en doute,vous devriez créer un comité scientifique dans votre organigramme

    Répondre

Répondre à David Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.