Soutenez le référendum Genevois !

13 février 2020

Isabelle Pasini commerçante et membre entre autre de Helvetic vape. S’adresse aux vapoteurs genevois dans une lettre ouverte que nous publions dans son intégralité.

Chers amis Genevois
ou amis de Genevois,

Vous avez très certainement vu passer l’info, l’Association Romande des Professionnels de la Vape (ARPV), dont je suis la présidente, a lancé un référendum contre la nouvelle loi que le Grand Conseil genevois veut imposer en matière de tabac et produits assimilés. En deux mots, voici ce qu’il se passe :

Genève fait partie des 3 cantons suisses qui n’ont jamais légiféré sur l’âge en matière de vente de cigarettes. Ca signifie qu’encore aujourd’hui un enfant de 9 ans peut acheter des clopes. Inadmissible bien sûr et il était donc temps que ce soit fait ! De ce point de vue-là, cette loi est une très bonne chose.


Par contre, ce que le Grand Conseil vient de faire, c’est un amalgame incohérent entre le problème (le tabac) et une solution efficace pour arrêter de fumer (l’e-cigarette). On estime à ce jour dans le monde que 40 millions de personnes ont diminué ou cessé de fumer grâce à la cigarette électronique. L’Europe a 3 à 5 ans d’avance sur nous et partout où la vape s’est installée, le taux de tabagisme a baissé de manière significative. Ceci, grâce au travail des shops de vape spécialisés qui sont en 1ère ligne.

Le Conseil Fédéral lui-même considère que les cigarettes électroniques sont moins nocives que le tabac et qu’elles doivent être réglementées de manière spécifique. Mais Genève a décidé de les mettre au même niveau total d’interdiction.

Bien évidemment, nous ne recommandons pas la cigarette électronique pour les non-fumeurs et nous ne vendons pas aux mineurs. Nous nous sommes d’ailleurs engagés sur ce sujet auprès de Berne depuis 2018. Les mineurs qui se procurent ce matériel le font très certainement dans les kiosques qui sont peu regardant sur le sujet.

Nous ne contestons pas la loi dans son ensemble, nous ne demandons pas qu’il soit permis de vapoter dans tous les lieux publics et nous ne revendiquons pas un droit à la publicité. Par contre, nous voulons que le Grand Conseil tienne compte des 2 amendements spécifiques aux vapeshops qui ont été demandés :

1) La possibilité de pouvoir présenter des produits et des informations en vitrines.
Si la loi passe, nous devrons « bâcher » nos vitrines. Nous ne sommes pas des sex-shops et arrêter de fumer n’a rien d’honteux.

2) La possibilité de pratiquer un conseil adéquat qui passe par le test des produits et du matériel en magasin.
Ces « diagnostics » sont indispensables pour que le fumeur reparte avec le matériel et le liquide les mieux adaptés.

Pour que notre référendum aboutisse et que nous puissions continuer à avoir le droit à la parole dans les médias (qui ont tendance à diffuser tout et n’importe quoi), nous devons récolter 5’294 signatures de Genevois ayant le droit de vote avant le 4 mars.

Je viens donc vous demander un coup de pouce. Ce serait vraiment super si vous pouviez/souhaitiez nous aider !



C’est très simple, il suffit d’imprimer le formulaire de signatures avec le lien ci-dessous, faire signer un maximum de personnes (amis, voisins, collègues, proches, etc.) et retourner les formulaires complétés à l’adresse suivante : ARPV, 6 Chemin de Chantevigne, 1173 Féchy (au plus tard le 3 mars 2020 – date de réception)
.

Télécharger le formulaire ici !

Depuis 10 ans qu’il existe des études sur les cigarettes électroniques, la science nous dit que :

  • La cigarette électronique est 95% moins nocive que le tabac.
  • Elle est 2x plus efficace pour arrêter de fumer que ce qui existe sur le marché (patchs, gommes, etc…).
  • En matière de risque de nocivité, elle se situe au même niveau que le diffuseur d’huiles essentielles ou les bougies parfumées et qu’elle est bien moins nocive que l’air d’une grande ville (Paris par exemple).
  • La vape passive n’existe pas. Uniquement 20% de la nicotine est relâchée dans l’air après inhalation par le vapoteur et la vapeur disparaît en quelques secondes.
    Par ailleurs, elle ne contient pas de particules fines.

Je compte sur vous, un grand merci d’avance pour votre aide !!!

Isabell Pasini

Pour en savoir plus: lisez l’excellent article de Philippe Poirson sur son blog Vapolitique.ch

Ecouter le débat entre Isabelle Pasini, présidente de l’Association romande des professionnels de la vape, et Jocelyne Haller, députée d’Ensemble à gauche.

Regardez la video de vaporman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.